LA communauté sur la culture Geek et Japonisante qui ne se prend pas la tête ! (Japanim', Geekeries, Bakattitude et tout ce qu'il faudra pour t'amuser joyeusement !)


Elle tue son mari et se fait dénoncer par son perroquet

      
Partagez
nikos
Tacos

avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
# Elle tue son mari et se fait dénoncer par son perroquet - Posté le Ven 4 Aoû 2017 - 0:11

ouest-france a écrit:
Glenna Duram, une Américaine du Michigan (États-Unis) a tué son mari en mai 2015. Reconnue coupable par la justice mercredi, c’est son perroquet, témoin de la scène, qui a permis aux enquêteurs de résoudre l’affaire.

Elle n’a sûrement pas pensé à ce témoin gênant. Mercredi, Glenna Duram, une Américaine d’Ensley Township, une petite ville du Michigan (États-Unis), a été reconnue coupable du meurtre de son mari en mai 2015, rapporte BFM TV, citant le média local Fox17.

C’est le perroquet du couple, témoin de la scène, qui a permis de résoudre l’affaire…

Aux USA, une femme est condamnée pour meurtre. Seul témoin, un perroquet "le Gris du Gabon", a témoigné contre ellehttps://t.co/uxi5M8Wu2a
— Mays (@mays_kinga) 20 juillet 2017

« Ne tire pas, putain ! »

Cette femme avait tiré sur Marty Duram, son mari, à 5 reprises avant de retourner l’arme contre elle. Blessée à la tête, elle avait survécu à ses blessures. Dans un premier temps, comme l’indique Detroitnews, les enquêteurs étaient à la recherche d’une tierce personne qui aurait tiré sur le mari et sa femme.

Mais c’est un témoin de la scène un peu particulier qui va permettre de faire avancer l’enquête. Le couple possédait en effet un perroquet gris du Gabon, prénommé Bud. Pris en charge par les parents de la victime après le drame, le volatile ne va cesser de répéter cette phrase : « Ne tire pas, putain ! »

Le perroquet reproduit la dispute

« Je suis personnellement convaincu qu’il était là, qu’il s’en souvient et qu’il le dit », avait déclaré le père de la victime à WoodTV.

Un spécialiste des perroquets a analysé les paroles de l’animal et a assuré que ce dernier reproduisait la dispute du couple à laquelle il avait assisté. Les parents de la victime en ont donc informé les enquêteurs.

Bien qu’elle ait nié avoir tué son mari et ait rédigé de nombreuses lettres d’adieu, Glenna Duram a donc été confondue par son perroquet. Sa peine sera fixée à la fin du mois d’août.

source : ouest-france








Spoiler:
 
Waha


avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
faut toujours se méfier des perroquets