LA communauté sur la culture Geek et Japonisante qui ne se prend pas la tête ! (Japanim', Geekeries, Bakattitude et tout ce qu'il faudra pour t'amuser joyeusement !)


Elle affirme que Barack Obama la suit sur Twitter et se fait interner en psychiatrie

      
Partagez
nikos
Tacos

avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens

gizmodo a écrit:
C'est un fait divers plutôt hallucinant que nous vous racontons aujourd'hui. Certains diront même insolite, d'autres s'inquièteront - espérons-le - à juste titre. Peut-on se retrouver interner en psychiatrie en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et ce, sans aucune raison valable ?

Kam Brock – en photo ci-dessous -, 32 ans, réside à Long Island, Connecticut, aux États-Unis. La jeune femme est certes excentrique – et c’est plutôt un bon point étant donné qu’elle souhaite faire carrière dans le monde du divertissement et du spectacle – mais en aucun cas « dérangée émotionnellement »...

Tout commence le 12 septembre dernier lorsque la police de New York confisque sa voiture dans le quartier de Harlem pour suspicion de drogue. La fouille n’aura rien donné mais la voiture fut tout de même confisquée. Aucun commentaire de la police. Le lendemain, elle se rend au poste de police pour demander à récupérer son véhicule et finit menottes aux poignets.

Il n’aura fallu que quelques minutes pour que les policiers la place dans l’ambulance : « La première chose dont je me souviens, les agents qui me tiennent, le docteurs qui pique avec une aiguille et j’étais KO. […] J’ai repris connaissance, ils étaient en train de me déshabiller. Nouveau trou noir. Je me suis réveillée le lendemain dans une robe d’hôpital.«

Durant huit jours, Kam Brock aura suivi des thérapies de groupe, reçu de nombreuses injections de sédatifs et même ingéré du lorazepam et du lithium. Pour prouver sa bonne foi et sa parfaite santé mentale, la jeune femme insistait sur le fait que Barack Obama la suivait sur Twitter – ce qui est effectivement le cas ! -. « Je disais [au docteur] qu’Obama me suivait sur Twitter pour lui montrer quel genre de personne je suis. Je suis une femme bien, une personne positive. Obama suit les gens positifs ! » Même lorsqu’elle affirmait travailler dans une banque – ce qui, là encore, était avéré -, les docteurs n’y voyaient là qu’une « incapacité à éprouver la réalité« , un véritable état délirant en somme.

Après cette longue semaine de traitement – et une jolie facture de 13 637.10$ -, Kam Brock reçut l’autorisation de quitter l’hôpital, sans aucune explication. L’affaire est désormais entre les mains de la justice. La jeune femme a même eu la présence d’esprit – cela seul devrait pouvoir faire état de sa bonne santé mentale – de faire sa publicité : « Suivez-moi sur Twitter ! Comme Obama !«

source : gizmodo








Spoiler:
 
Waha


avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
ça fait quand même peur... si on peut se retrouver en hôpital psychiatrique comme ça oO
ils enferment les gens sains pour mettre en liberté les fous ?