LA communauté sur la culture Geek et Japonisante qui ne se prend pas la tête ! (Japanim', Geekeries, Bakattitude et tout ce qu'il faudra pour t'amuser joyeusement !)


Recalé de Master 2 parce qu'il n'était pas sur les réseaux sociaux

      
Partagez
nikos
Tacos

avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens

europe 1 a écrit:
Le tribunal administratif de Nantes a suspendu la décision de l'université d'Angers qui refusait l'accès en master 2 à l'un de ses étudiants qui n’avait pas de compte Twitter et LinkedIn.

Peut-on être étudiant en communication et ne pas avoir de compte Twitter ? A priori non selon l'université d'Angers. En avril dernier, un étudiant a vu sa candidature en Master 2 Marketing et TIC (Technologies de l'information et de la communication) refusée, rapporte Ouest France. L’université avait alors invoqué l’absence de compte Twitter et LinkedIn du postulant. Depuis, le jeune homme âgé de 22 ans, a engagé des poursuites contre l’établissement. Mercredi, le tribunal administratif de Nantes a suspendu la décision de la faculté d’Angers, qui dispose désormais dispose de huit jours pour procéder à l'examen d'une nouvelle demande.

"J'ai dû attendre un mois avant que mon responsable m'explique"
. Lorsque le jeune homme a appris qu’il n’était pas admis en Master 2, l’université a longtemps botté en touche avant de lui expliquer les raisons de cette décision. "Avant même d'avoir passé mes examens de 2e semestre, mon responsable pédagogique m'a averti par mail que je n'étais pas accepté en master 2 malgré mes bonnes notes. J'ai dû attendre un mois avant qu'il m'explique la cause de ce refus", se souvient l’étudiant interrogé par Ouest France.

"Rien n'est encore gagné". A l’époque, l’université avait proposé à l’étudiant une inscription dans une autre filière, où la présence sur les réseaux sociaux n'est pas essentielle. Le jeune homme a préféré rejeter cette proposition et engagé des poursuites. Le tribunal administratif de Nantes impose donc à la faculté d’Angers de décider sous huit jours si elle maintient ou non la décision qu'elle avait prise courant avril. Pour Maître Verdier, l’avocat de l'étudiant, il s'agit d'une "première victoire". Ce dernier se dit "satisfait", même si "rien n'est encore gagné".

source : europe 1








Spoiler:
 
Waha


avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
je trouve ça abusé... le mec a le droit de pas vouloir être sur les réseaux sociaux