LA communauté sur la culture Geek et Japonisante qui ne se prend pas la tête ! (Japanim', Geekeries, Bakattitude et tout ce qu'il faudra pour t'amuser joyeusement !)


Il se fait virer parce qu'il pétait trop à son travail

      
Partagez
nikos
Tacos

avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
# Il se fait virer parce qu'il pétait trop à son travail - Posté le Mer 24 Fév 2016 - 22:48


20 minutes a écrit:Ses collègues en ont visiblement eu assez. Richard Clem, un Américain de 70 ans, aurait été licencié pour un motif peu banal : ses flatulences à répétition.

Une plainte pour « discrimination et harcèlement »


Son épouse Louann et lui, qui travaillaient tous les deux à la Case pork Roll Company à Trenton, dans le New Jersey, ont déposé plainte le mois dernier contre leur ancien employeur pour « discrimination et harcèlement ». Selon des documents judiciaires, Richard a été licencié en février 2014 pour ses flatulences supposées.

Louann Clem affirme dans sa déposition à la cour que le licenciement de son mari constitue une violation du Americans with Disabilities Act, une loi de protection des personnes en situation de handicap. De son côté, son mari a entamé une action auprès de la Equal Employment Opportunity Commission, une agence gouvernementale chargée de veiller au respect des lois en matière de discrimination. « Lorsque j’ai déposé ma plainte, je n’aurais jamais pensé que cela devienne viral et que tout le monde en parle », s’est-il étonné alors que son histoire est fortement relayée.

« Gaz extrêmes et une diarrhée incontrôlable »

Richard Clem, entré dans la compagnie en 2004 en tant que contrôleur, pense y avoir fait un bon travail. « Je les ai fait entrer dans le 21e siècle », dit-il fièrement. Au moment de son embauche, il pesait environ 420 livres, soit plus de 190 kg. Mais en 2010, une chirurgie gastrique lui a permis de se délester de près de 55 kg. Problème : il a dès lors subi de nombreux effets secondaires gênants, parmi lesquels des « gaz extrêmes et une diarrhée incontrôlable ».

En 2013, les symptômes de Richard Clem ont empiré, provoquant « d’importantes perturbations dans le lieu de travail », selon le procès-verbal. Le président de l’entreprise aurait alors parlé à plusieurs reprises du problème de flatulences de son mari à Louann. Il aurait, selon la plainte, ordonné à Richard de travailler depuis chez lui et déclaré : « On ne peut pas diriger un bureau et y accueillir des visiteurs avec cette odeur ». Le directeur aurait poursuivi en déclarant à Louann : « Dites à Rich que nous avons reçu des plaintes de personnes qui ont des problèmes avec les odeurs ».

Renvoyé le 28 février 2014, Richard Clem a quitté l’entreprise avec son épouse. Louann a démissionné le même jour « en raison du harcèlement et de la discrimination qu’a subi son mari en raison de son handicap et des symptômes qui en résultent », selon un média local. L’avocat du couple, David Koller, a déclaré que les troubles gastro-intestinaux de son client font peut-être la une de la presse, mais ne sont pas l’élément clé de l’affaire. « Les flatulences et les pets sont la partie "sexy" de l’histoire, mais la vérité, c’est que mon client souffre d’obésité, ce qui est encadré par la législation contre les discriminations », a-t-il indiqué.

En procès contre leur ancien employeur, les époux réclament des dommages et intérêts. Richard exige aussi que ses ex-collègues suivent une formation qui leur apprendrait à mieux gérer ce genre de situation si elle se reproduisait. « Je parle au nom des gens qui sont en surpoids, a-t-il précisé. Le fait d’être obèse veut-il dire que vous ne pouvez pas faire un bon travail ? Bien sûr que non ! ».

source : 20 minutes








Spoiler:
 
Waha


avatar
Mes petites Infos

Informations générales
Mes petits Liens
# Re: Il se fait virer parce qu'il pétait trop à son travail - Posté le Mer 24 Fév 2016 - 23:34
:/ mais quand ils l'ont embauché, il était déjà en surpoids... je comprends pas trop du coup ...
par contre les odeurs... c'est parfois super désagréable quand on a un collègue qui pue à coté ...